Kriegsheim | Sur les traces du lieutenant Hornstein
5652
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-5652,page-child,parent-pageid-4763,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,boxed,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1,vc_responsive

Sur les traces du lieutenant Hornstein

Sur les traces du lieutenant David Hornstein

Le 17 septembre, Kathleen O’Brien Blair, américaine originaire de Parkville, une petite ville de l’État du Missouri, accompagnée de son mari Franck, est venue à Kriegsheim sur les traces du premier amour de sa mère, Shirley Gresham.

Au printemps 1943, sa mère avait fait connaissance du lieutenant David Hornstein au Hunter College à New York, où elle suivait la formation d’officier avant son affectation à Washington. David Hornstein, quant à lui, terminait ses études à l’université de New York et faisait partie du corps des officiers de réserve en attentant l’obtention de son diplôme. Avant de partir pour la Seconde Guerre mondiale, en mai 1944, David la demanda en mariage et lui offrit une bague camée. Ils se sont promis de se marier après la guerre.

David était de confession juive. Sachant que les nazis exécutaient les soldats alliés de cette religion, il emmena une des plaques d’identité portant le nom et la confession presbytérienne de sa fiancée. D’un commun accord, ils avaient décidé que, s’il était capturé, il jetterait ses propres plaques d’identité de l’armée et porterait la sienne. Shirley, lieutenant, en poste dans les transmissions au quartier général de Washington, verrait alors son nom dans le rapport des prisonniers de guerre et saurait dans quel camp il serait détenu. Après le débarquement en Normandie, David fut blessé en août 1944 dans le département des Yvelines. Après sa convalescence, il partit rejoindre le front aux alentours de Lunéville. Le 25 novembre 1944, le 315e régiment d’infanterie de la 79e division d’infanterie américaine, avec à sa tête le lieutenant David Hornstein, avança à découvert, en venant de Brumath, et pénétra dans Kriegsheim. Les soldats allemands, présents dans le village, avec des chars et des mortiers, leur firent face. De très durs combats s’ensuivirent, maison après maison. Ce n’est que vers 18 h qu’ils cessèrent, après la capture de 39 soldats allemands. Les pertes américaines furent importantes avec, entre autres, la mort du lieutenant David Hornstein, qui fut abattu ce jour-là par un tireur d’élite allemand.

Kathleen a tenu sa promesse envers sa mère, qui ne cessait de se demander, avant de mourir, où David avait été tué et ce qui lui était réellement arrivé. Kathleen et son mari Franck furent très touchés de l’accueil chaleureux qui leur a été réservé par le maire de Kriegsheim, André Burg, par Damien Bauer, Materne Schaerlinger et Thomas Ferry, qui s’occupent tous les trois de la mémoire des soldats américains.

En quittant Kriegsheim, ils se sont rendus à la société historique de Haguenau, où, accompagnés de Joseph Gentner, ils ont pu parcourir les champs de bataille de décembre 1944 et mieux réaliser ce que les camarades du lieutenant Hornstein avaient dû endurer.

(Article DNA du 5/11/2019)